Voyage

Trek de nuit au mont Batur

En arrivant à Bali, il y avait certaines choses que je savais vouloir faire 🙂 Et cette randonnée de nuit en faisait partie.

Nous avons donc booké notre trek, via notre maison d’hôtes, pour notre 2ème jour à Ubud. 400 000 IDR par personne (soit environ 27€ par personne) avec inclus, café ou thé au départ, transport A/R hôtel/pied du volcan, petit déjeuner au sommet, bouteille d’eau, guide et dégustation dans une plantation. Autant dire que je m’attendais à payer bien plus cher que ça.

Un chauffeur est venu du chercher vers 2h du mat’ à notre logement. Après une pause café, nous sommes partis pour une bonne heure de route avant d’atteindre le mont Batur.

Arrivés sur place (vers 4h), on nous assigne un guide (pour les 6 personnes du van) et on nous fournit une lampe torche (nous avions apporté des lampes frontales, ce qui nous permettait de conserver nos deux mains libres, ce qui a été plutôt appréciable pour « escalader les rochers :p).

Nous voilà partis, dans le noir le plus total avec nos petites lumières.

J’ai été étonné du monde présent durant ce trek, étant donné que c’était quand même le milieu de la nuit. Mais, dans l’obscurité, on sourit en regardant le chemin formé par les lampes torches jusqu’au sommet.

2 heures plus tard, nous étions au sommet. Le chemin pour monter est assez étroit et nous étions souvent bloqués par les personne devant nous qui galéraient un peu à grimper. Il faut dire que ce trek n’est pas des plus faciles, le dénivelé est important et le chemin plutôt accidenté (il faut « escalader » de gros rochers).

Nous sommes restés entre 30 et 40 min en haut pour voir le soleil se lever.

Il fait extrêmement froid et humide en haut. Prévoyez des vêtements assez chauds mais également faciles à transporter (coupe vent, jogging, pull). En effet, il commencera à faire plutôt chaud lorsque le soleil se sera levé.

Peu de chance, nous avions littéralement la tête dans les nuages et nous n’apercevions le soleil qu’entre deux cumulus.

En descendant, les nuages se sont levés et nous avons aperçu le lac Batur.

Egalement, vers un cratère encore fumant, nous avons fait une découverte des plus étranges : des singes. Nous sommes restés un bon moment au milieu des primates à les observer, à les photographier. Sauvages (en théorie), mais très amicaux, ils nous sautaient sur le dos, de quoi prendre de belles photos 😉

Attention aux affaires, les singes sont des petits voleurs :p

La descente était très agréable, même si les genoux et les mollets tirent un peu. On découvre, de jour, les paysages que nous n’avions pas vus durant l’ascension.

Mon avis sur le trek : Cette randonnée restera sans doute l’un de mes meilleurs souvenirs de Bali. Marcher de nuit était une première pour moi et avec les lampes torches, on se sent un peu comme un aventurier (certes au milieu d’au moins 200 autres, mais comme un aventurier quand même 😉 ). J’ai vraiment été surprise de découvrir autant de monde, mais finalement, ça ne gène pas tant que ça. Et, en plus d’apercevoir de superbes paysages, approcher les singes était une expérience merveilleuse.
Concernant le trek, il n’est pas des plus faciles, aussi, je pense qu’un débutant aura du mal à atteindre le sommet, mais quelqu’un qui a l’habitude de marcher, même de façon peu régulière (comme moi) fera la randonnée sans problème. Il suffit juste de se motiver pour se lever au milieu de la nuit !
Les amoureux de la nature, foncez 🙂

Write a comment